Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 17:46

Le mardi 18 janvier 2011, je vous annonçais la préparation de l'appentis en vue de l'arrivée prochaine du couvreur... Et bien, il est maintenant temps d'en reparler... Nous vous avions expliqué que nous voulions retravailler cet appentis pour qu'il n'apparaisse plus comme une verrue accollée à la maison, mais qu'il semble faire partie intégrante de cette maison.

IMG 7902

Une fois le bardage bois et les tôles ondulées enlevés,

DSCF9625.JPG

c'est au tour des charpentiers de se mettre à l'ouvrage. Dans un premier temps, ils soulagent l'ensemble de la structure pour pouvoir couper les poteaux.

DSCF9652.JPG

Ensuite, ils coupent la hauteur voulue à chaque poteau pour rabaisser l'ensemble de la structure.

DSCF9655.JPG

Il faut s'y prendre à plusieurs fois pour obtenir la hauteur idéale.

En raison d'un mauvais centrage, par moments, la structure penche nettement.

DSCF9656.JPG

Et voilà, l'appentis est à nouveau en place.

DSCF9658.JPG

Les poteaux sont refixés sur leurs socles.

DSCF9724.JPG

Et la toiture est installée.

DSCF9661.JPG

Avant / Après :

DSCF9296.JPGDSCF9719

Bon, il reste encore quelques détails à peaufiner, comme par exemple, la jointure entre le haut du mur et la toiture de ce nouvel appentis.

DSCF9721.JPG

Mais le résultat est quand même satisfaisant. On avait peur que ce soit un peu bas, mais debout sous l'appentis, voilà mon champs de vision :

DSCF9725.JPG

Ca devrait aller... D'autant plus que ce sera un espace de détente où on sera plus souvent assis que debout.

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 17:32

Une fois le pan en façade terminé, les charpentiers attaquent l'arrière.

DSCF9643.JPG

Mêmes étapes que précédemment, on découvre, on pose les chevrons et liteaux neufs et on prévoit les nouvelles ouvertures.

DSCF9647.JPG

Pour nous protéger des intempéries, on a fait installer du SPIRTEX, un écran de protection contre le vent et la neige.

En même temps, les charpentiers s'occupent du pan en ardoise sur le côté.

DSCF9650.JPG

Reste plus qu'à recouvrir et le tour est joué.

DSCF9659.JPG

Un petit tour vers le pan opposé...

DSCF9663.JPG

DSCF9678.JPG

Et voilà !

DSCF9693.JPG

Vous remarqueriez qu'il n'y a plus qu'une seule cheminée, mais j'y reviendrai plus tard...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:21

Ca y est, c'est un vrai miracle, le couvreur tant attendu est enfin venu sur notre chantier...

Je commence par vous faire un petit état des lieux avant travaux. Lorsque nous avons visité la maison pour la première fois, il y avait eu petit incident avec la deuxième cheminée, et la toiture avait donc un trou.

AMG_7910.JPG

Ce trou avait gentiment été rebouché avant la signature de la vente, mais les tuiles étant neuves, il y avait donc une différence à ce niveau.

DSCF5739.jpg

Par ailleurs, le pan opposé était en ardoise et dénotait avec le reste du toit.

DSCF5747.JPG

A l'arrière de la maison, une partie était en tuile mécanique avec un rendu complet différent du reste.

DSCF7973.JPG

Le but était donc d'harmoniser l'ensemble de la toiture, mais bien évidemment aussi de refaire les parties un peu usées par le temps. Sans oublier qu'il y a les Velux à ajouter puisque nous investissons les lieux sur l'ensemble du bâtiment ! Et pour refaire une toiture, il faut commencer par défaire ! Voici donc la façade mise à nu.

DSCF9636.JPG

 DSCF9638.JPG

Puis l'apparition des premières ouvertures en toiture.

DSCF9640.JPG

Et les nouveaux chevrons et liteaux.

DSCF9641.JPG

Et enfin les nouvelles tuiles, que nous avons choisies avec des nuances de coloris pour garder un style un peu ancien, et les premiers Velux.

DSCF9642.JPG

Voila pour la façade. L'arrière dans le prochain article !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 12:47

Les murs sont jointoyés, la chape est coulée, reste plus qu'à poser le carrelage dans les trois pièces...

Nous avons choisi un carrelage qui n'est pas de couleur uniforme, ce qui permet de garder un caractère rustique au sol. Monsieur commence par le salon.

DSCF9673.JPG

C'est un peu plus délicat à poser puisque, du coup, il faut veiller à ne pas mettre que des carreaux sombres d'un côté ou d'un autre, et à répartir les différentes nuances de coloris de manière savamment naturelle...

DSCF9679.JPG

Je ne suis peut-être pas impartiale, mais personnellement, je trouve qu'il s'en sort très bien !

DSCF9681.JPG

Ensuite, il s'attaque à la chambre.

DSCF9680.JPG

Et il termine enfin dans la buanderie.

DSCF9687.JPG

Pour les joints et la colle, il a fallu utiliser des produits spécialement compatible avec la chape anhydrite. Le résultat est à la hauteur de nos attentes. Ce sera le même carrelage pour tout le rez-de-chaussée de la maison.

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 18:29

Maintenant que le dispositif du plancher chauffant est installé, il ne reste plus qu'à couler la chape. Il s'agit d'une chape liquide anhydrite.

La chape liquide présente une bonne compatibilité avec les systèmes de planchers chauffants modernes, possède une grande rapidité de prise et sa fluidité permet une grande précision. Il s'agit d'une chape de qualité supérieure élaborée à partir d'un liant à base d'un plâtre haut de gamme. Les adjuvants sont de l'anhydrite naturelle, des silicates élémentaires, du sable quartzeux et des substances améliorant et liquéfiant la chape. Cette chape coulée est  d’une planéité parfaite et très égale, avec une granulométrie régulière et homogène.

Des trépieds, appelés piges pour chapes liquides, sont installés dans les trois pièces.

DSCF9628

Au centre de ces trépieds, il y a une sorte de petite plaque. Il s'agit d'une platine réglable qui permet d'indiquer le niveau final que doit atteindre la chape. Chaque platine est réglée au laser pour être exactement au même niveau et matérialiser la surface de la chape.

Vient ensuite le camion toupie pour acheminer le mélange.

DSCF9629.JPG

Le mélange est déversé dans la maison à l'aide d'une pompe.

DSCF9630.JPG

Un tuyau est positionné en fond de pièce pour permettre le remplissage puis ramené peu à peu vers la sortie.

DSCF9631.JPG

Le chapiste utilise une barre de répartition pour aider à étaler la chape.DSCF9632.JPG

Puis il termine par le passage d'un balai débulleur.

DSCF9633.JPG

DSCF9634.JPG

Et voilà le résultat !

DSCF9635.JPG

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 11:48

Les murs des trois pièces étant terminés, on peut donc s'attaquer au sol.

Tout d'abord, il faut recouvrir l'intégralité des pièces de plaques isolantes à plots. Ce genre de plaques ne nécessite pas de fixation.

DSCF9600.JPG

DSCF9603.JPG

DSCF9604.JPG

(Là, les plaques ont été recouvertes de cartons juste pour les protéger en attendant l'étape suivante.)

Mais isoler le sol ne suffit pas. il faut aussi protéger le long des murs à l'aide d'un isolant périphérique, une espèce de bande de mousse, qui sert à désolidariser la dalle flottante des murs et cloisons, à éviter les ponts thermiques et à absorber les dilatations de la chape.

DSCF9599.JPG

Une fois l'isolant périphérique et les plaques posés, il ne reste plus qu'à faire passer le serpentin de tuyau en PER entre les plots. Pour installer ce plancher chauffant, le chauffagiste a fait appel à un bureau d'études afin de déterminer la capacité de la pompe à chaleur ainsi que la longueur de tuyau nécessaire pour assurer un chauffage correspondant aux spécificités de la maison (pierres apparentes, hauteur sous plafond, taille des pièces, et autres), avec un plan de la maison. Cette étude a permis de définir que nous avions besoin d'une GROSSE pompe à chaleur (jamais auparavant le chauffagiste n'en avait posé une aussi grosse) triphasée à 17 ampères par phase, et que chaque passage de tuyau devait être espacé de 15 cm.

DSCF9608.JPGDSCF9607.JPG

DSCF9606.JPG

Sauf que ce ne serait pas drôle si je n'avais pas une petite anecdote à vous raconter... Il se trouve que sur le plan, la buanderie apparaissait comme telle. Les techniciens se sont dit qu'une buanderie n'avait pas besoin de beaucoup de chauffage. Sauf qu'en attendant que la maison soit entièrement finie, cette pièce sera momentanément une cuisine. Et puis, quand elle sera buanderie, il ne faut pas oublier que j'y aurai aussi mon atelier ! Alors il faut ce qu'il faut et le chauffagiste et Monsieur, en installant le serpentin, ont décidé de le faire tournoyer plus que prévu dans cette fameuse buanderie. Alors ce qui devait arriver arriva, ils furent court en tuyau ! Et donc, obligés de faire un raccord !! Mais un raccord, on ne sait jamais, ça peut être source de fuite. Alors Monsieur a fait tous les repérages nécessaires pour retrouver facilement l'endroit à casser si besoin et éviter de tout saccager le salon pour retrouver ce raccord (bien pensé, n'est-ce pas ?!?)

DSCF9611.JPGDSCF9610.JPG

Et comme je viens de publier ces repérages dans cet article, même si notre ordi plante, que nous perdons toutes nos photos, nous aurons toujours une trace sur la toile...

Reste plus qu'à raccorder tous ces tuyaux au collecteur situé dans la buanderie.

DSCF9618

Et voilà le travail !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 19:08

A peine le salon fini, allez hop, on passe à la pièce suivante... La future buanderie. Son traitement est un peu différent dans un premier temps car il s'agit d'une pièce de "services" dans laquelle les invités ne seront pas sensés entrer, et ensuite parce que son mur le plus grand est exposé au nord. (Le seul autre mur au nord de toute la maison étant celui de la cheminée dans le salon.)

C'est en partie pour cela que nous avons décidé de ne pas laisser cette pièce intégralement en pierres apparentes, comme vous avez déjà pu le constater avec la construction du mur en Siporex.

DSCF9092

Pour cette pièce Monsieur a eu des envies de couleurs et a donc décidé un ton jaune. Pour cela, il a ajouté des pigments, en doses savamment calculées pour obtenir toujours la même teinte, à son habituel mélange sable-chaux-eau. 

DSCF9484.JPG

Mais avant d'attaquer les murs, il a d'abord redonné un coup de jeune aux briquettes de l'ancienne cheminée.

DSCF9465-copie-1.JPG

DSCF9466.JPG

Voilà, les murs sont maintenant fin prêts à être recouverts. Monsieur commence donc par mélanger la chaux, les pigments et l'eau à l'aide d'un mélangeur électrique de manière à ce que le mélange soit uniforme.

DSCF9487.JPG

Puis il ajoute ce mélange au sable.

DSCF9489.JPG

Et voilà le résultat pour le mur que nous laissons en pierres apparentes :

DSCF9490.JPG

Pour les deux murs de la largeur, Monsieur a commencé par grossièrement boucher les joints.

DSCF9451.JPG

DSCF9464.JPG

Puis il a fait un enduit avec ses pigments de couleur :

DSCF9581.JPG

DSCF9594.JPG

Et enfin, il a aussi recouvert le mur en Siporex de ce même enduit coloré.

DSCF9593

Reste plus qu'à revoir le plafond.

DSCF9054.JPG

 Un bon ponçage pour faire disparaître les imperfections, puis de la toile de verre peinte en blanc et le tour est joué !

DSCF9684.JPG 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 17:27

Une fois la chambre d'amis terminée, Monsieur s'est attaqué au salon.

DSCF9321.JPGSans oubiler les joints des briquettes de la cheminée.

DSCF9344.JPG

Dans cette pièce là, Monsieur a dû encore y passer du temps. Déjà parce que la pièce est grande et qu'il y a donc plus de surface à y recouvrir. Ensuite parce qu'il y avait des obstacles, comme sous la fenêtre fraîchement installée... En effet, le maçon avait bien posé le nouvel appui de fenêtre de façon à être certain qu'il tiendrait en place...

DSCF9397.JPG

Sauf qu'il l'a posé sur tellement de béton que ça ressortait trop du mur et qu'il a fallu tout retailler au marteau et au burin pour creuser et laisser la place pour faire les joints. La galère (et je sais de quoi je parle, cette fois, c'est moi qui m'y suis collée !)

Ensuite, il y a eu l'ancien tableau électrique toujours présent tant que EDF nous a pas installé le nouveau.

DSCF9422.JPG

Il a fallu passer en dessous pour faire les joints et ensuite le maintenir fixé sans refaire de trous dans le beau mur fraîchement jointoyé !

Et puis il a fallu aussi prévoir l'arrivée de l'electricité pour l'interrupteur de la lumière de la future entrée de l'autre côté du mur du salon...

DSCF9398.JPGDSCF9399.JPG

Et puis il y a la pierre d'évier que nous avions découverte.

DSCF8428

Très jolie pierre d'évier, mais qui a obligé Monsieur à se contortionner pour pouvoir faire les joints.

DSCF9426.JPG

Et enfin, il y a eu l'espace au dessus de la grosse poutre transversale à combler aussi.

DSCF9460.JPG

Mais là encore, le résultat est à la hauteur de nos espérances...

DSCF9458DSCF9454

DSCF9459.JPG

Allez, juste pour notre satisfaction personnelle, on a bien mérité deux petites photos du salon à notre arrivée pour constater le travail accompli...

DSCF5773AMG 7934

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:27

La dernière fois que j'ai évoqué la chambre d'amis, Monsieur était en train d'en jointoyer les murs.

DSCF9189

Cette étape est désormais terminée et nous avons de magnifiques murs...

DSCF9311.JPG

DSCF9312.JPG

 DSCF9313.JPG

Personnellement, je trouve ça très réussi et j'en félicite Monsieur qui y a passé bien du temps car le jointoiement est une opération de longue haleine !

Quant au mur en Siporex séparant la partie chambre de la partie salle d'eau, voilà comment vous l'aviez vu la dernière fois :

DSCF9086

Et voilà à quoi il ressemble maintenant :

DSCF9595.JPG

Je le trouve tellement beau que je vous l'ai montré en plus grand...

Maintenant, cette pièce a de l'allure. Juste pour rappel, je vous remets une petite photo de la pièce lors de notre arrivée dans les lieux...

chambre-amis 7935

Je sais que la fille des anciens propriétaires est une fervente lectrice de nos aventures et j'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop de comparer ces deux photos (en plus, c'est la seule que j'ai de cette période là). J'espère qu'elle sera ravie du résultat que nous avons obtenu !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 11:36

Maintenant que vous vous êtes bien remémorés le chantier, je peux continuer à vous le faire visiter et à vous montrer les récentes évolutions.

Nous en étions donc aux portes et fenêtres. Vous aviez vu, il y a déjà longtemps, celles de l'ancienne habitation principale. Lors du dernier article, je vous ai montré celles de la future cuisine-salle à manger. Et voici maintenant celles de la future arrière cuisine avec en façade sur la cour, une porte :

DSCF9288.JPG

Et à l'arrière une fenêtre :

DSCF9292.JPG

Bon, il se trouve que le menuisier s'est trompé dans la réalisation de cette fenêtre car nous avions commandé un verre sablé pour ne pas voir à travers. Mais cela sera changé un jour ou l'autre.

Ensuite, nous avons aussi de nouvelles menuiseries pour la future bibliothèque avec là aussi une porte en façade sur la cour :

DSCF9289.JPG

Cette ouverture étant plus large que les autres portes du bâtiment, nous avons choisi une porte tiercée avec la partie porte en "fermière". Là encore, quelques petits détails seront à revoir puisque nous voulions un panneau de bois plein pour la partie tiercée inférieure et qu'il manque le petit bois sur la partie tiercée supérieure. mais ça va venir !

A l'arrière, même cas de figure que précédemment, nous attendons un verre sablé :

DSCF9291.JPG

Voilà ce que ça donne en façade avec une petite vue d'ensemble :

DSCF9306.JPG

La porte du milieu n'est pas de la même couleur que les autres, mais c'est juste une question de lasure et ça le sera.

Voici maintenant une petite vue d'ensemble de l'arrière :

DSCF9296.JPG

Il ne restera plus que l'entrée qui dépend de la venue du couvreur.

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Habitants des Cagouillères
  • Le blog de Habitants des Cagouillères
  • : Nous nous lançons dans une aventure de restauration d'une ferme de 1850 et de réhabilitation de son jardin.
  • Contact

Recherche

Pages