Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 10:51

Lors d'un précédent article, je vous ai demandé de deviner ce que cette photo représentait.

DSCF1041 - Copie

Et vous avez bien évidemment tout de suite vu qu'il s'agissait... d'un feu. Mais ce que vous n'avez peut-être pas bien suivi, c'est pourquoi cette devinette autour d'un feu ? Et bien, pour la bonne et simple raison que ce feu n'est pas n'importe quel feu ! Il s'agit du premier feu dans notre cheminée nouvellement restaurée... Ah, je suis sûre que là, ça vous interpelle et que vous avez hâte d'en savoir plus. Alors c'est parti, laissez-moi vous raconter l'histoire du feu aux Cagouillères !

Nous voulions conserver la cheminée pour avoir un chauffage d'appoint en cas de panne d'électricité mais aussi parce qu'un feu, c'est bien agréable. Dans l'état actuel des choses, la cheminée peu profonde mais plutôt haute n'était pas utilisable car elle fumait. Nous nous sommes demandés si nous allions la réhausser et garder un foyer ouvert (ce qui implique que quand on se couche et que le feu est toujours allumé, il faut laisser la trappe ouverte et le froid rentre dès le feu éteint) ou faire installer un insert (ce qui permet de conserver la chaleur mais n'a pas le charme d'un foyer ouvert et ne s'accorde pas avec le style ancien que nous souhaitons donner à notre maison). Et bien nous avons finalement trouvé de quoi satisfaire toutes nos demandes sans les inconvénients des deux systèmes cités... En voici le détail de l'installation avec, tout d'abord, la préparation du chantier :

DSCF0907.JPG

Vient ensuite le déchargement de la bête.

DSCF0908.JPG

L'arrivée au salon.

DSCF0909.JPG

Puis la présentation pour définir la position finale.

DSCF0910.JPG

Et c'est parti pour le démontage du fond de la cheminée.

DSCF0912.JPG

Voilà une belle saignée qui va permettre d'installer le conduit.

DSCF0914.JPG

Reste à y projeter un enduit qui permettra de bien caler le conduit.

DSCF0917.JPG

Remarquez au passage le jeu de tuyaux qui amènent l'air frais pour faire fonctionner cet engin.

DSCF0919.JPG

Voici la bête grande ouverte et vue du dessus.

DSCF0920.JPG

Nos fameux tuyaux.

DSCF0921.JPG

Qui ressortent en partie à l'extérieur de la maison.

DSCF0931.JPG

On allume un feu test pour s'assurer que la bête est positionnée à la bonne hauteur et que le feu ne fume pas dans la pièce.

DSCF0924.JPG

Puis un installe un isolant dans la saignée creusée pour le conduit.

DSCF0927.JPG

Et on installe le conduit.

DSCF0929.JPG

On rebouche autour du conduit.

DSCF0933.JPG

Et on installe la trappe.

DSCF0935.JPG

Pour le reste, il faudra attendre le prochain article...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 08:53

Encore quelques améliorations dans cette salle de bain !

DSCF0965.JPG

Monsieur mesure. Mais qu'est-ce qui se prépare ?

DSCF0967.JPG

Monsieur perce. Une petite idée ?

Mais bien sûr, il est en train de poser une étagère dans la douche !

DSCF0969.JPG

Mais ce n'est pas la seule nouveauté dans cette salle de bain. Nous avons reçu et donc installé notre radiateur sèche-serviette.

DSCF1112.JPG

Ce modèle que nous avons choisi est équipé d'un montant seulement sur l'un des côtés. Cela permet d'enfiler les serviettes plus facilement que lorsqu'il faut les glisser par le dessus. Par ailleurs, il est pivotant et cache en dessous la partie radiateur qui est un soufflant de 1000 W.

DSCF1113.JPG

Pour ce qui est de la teinte de ce radiateur sèche-serviette, nous avons choisi nous-mêmes parmi un choix de 50 coloris.

Je crois que cette fois-ci, la salle de bain est fin prête à accueillir les amis. Dommage pour vous que la chambre d'amis ne soit pas disponible !!!

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 09:27

Il reste un élément de cette toiture dont je ne vous ai pas encore parlé, il s'agit du faitage.

DSCF0811.JPG

La couverture du deuxième pan a pris un peu plus de temps que celle du premier parce qu'au fur et à mesure, il fallait positionner les tuiles de faitage tant que celui-ci était accessible !

DSCF0812

Un mélange chaux ciment permet de maintenir les tuiles de faitage et de recouvrir l'interstice entre deux tuiles.

DSCF0832.JPG

DSCF0872.JPG

Et voilà le résultat sur le pan arrière.

DSCF0902.JPG

Le fait d'avoir utilisé des tuiles de récupération permet de garder un aspect ancien avec des effets de vague bien que la charpente en dessous soit droite.

DSCF0903.JPG

Et voilà le résultat sur le pan avant.

DSCF0976.JPG

Avec une magnifique petite lucarne.

DSCF0977-copie-1.JPG

 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 14:49

Lors de l'article précédent, concernant la lucarne, je vous annonçais que je reparlerais de la fabrication des éléments en zinc. Et bien nous y voilà ! Je vais vous montrer étape par étape la fabrication de la noue. Il faut d'abord prendre une feuille de zinc aux bonnes dimensions. Il faut ensuite tracer des repères pour les différents pliages de façon à ce que ceux-ci soient équivalent tout au long de la feuille. 

DSCF0836.JPG

Ensuite, on tape délicatement mais fermement avec un maillet pour faire plier le long de la régle. 

DSCF0837.JPG

DSCF0838.JPG

    Une fois le pli entamé, on l'accentue en tapant dans l'autre sens. 

DSCF0841.JPG

Le bord plié devient d'abord perpendiculaire au reste de la feuille et il faut ensuite l'amener à se replier sur le reste de la feuille . 

DSCF0842

On continue donc à taper.

DSCF0843

Une petite cale en bois est utilisée pour donner une certaine épaisseur au rebord. 

DSCF0846.JPG

DSCF0848.JPG

On recommence de l'autre côté de la feuille de zinc.

DSCF0850

DSCF0855

DSCF0860-copie-1.JPG

Une fois les bords formés, reste ensuite à plier la feuille de zinc en son centre. Pour cela, Monsieur appuie en s'aidant de sa régle.

DSCF0861

Puis il tapote encore.

DSCF0863.JPG

Appuie à nouveau.

DSCF0865.JPG

DSCF0866.JPG

Et voilà, le tour est joué.

DSCF0867.JPG

Et c'est donc cela que vous avez pu voir pour assurer l'étanchéité à la jonction des deux toits lors de l'article précédent.

DSCF0869

 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 18:36

Passons à la suite de la rénovation de la toiture du bâtiment d'en face : la lucarne.

AMG_7919-2.jpg

Cette lucarne permettant d'accéder au grenier, lucarne dite de type pendante ou encore meunière, posera quelques difficultés à Monsieur qui n'est pas du tout couvreur de métier, je le rappelle... Il va d'abord falloir faire la charpente de ce petit morceau de toiture. Il va plusieurs fois faire et défaire afin d'obtenir le résultat voulu.

DSCF0689.JPG

Une fois ce toit latté, il faut travailler sur la jonction entre la toiture de la lucarne et celle du reste de la maison. 

DSCF0868

Pour cela, il fabrique des noues en zinc dont je vous montrerai les différentes étapes de fabrication au cours d'un prochain article.

DSCF0869.JPG

Il recouvre ensuite de tuiles qui sont coupées au fur et à mesure. Cela permettra à l'eau de pluie de tomber dans cette rigole de zinc.

DSCF0870

De l'autre côté, la noue est fixée à un contre-liteau à l'aide d'une petite patte de zinc qui évite de percer la noue. 

DSCF0871.JPG

Il faut ensuite couvrir les deux pans et installer les tuiles de faitage au sommet.

DSCF0901

Avez-vous remarqué, sur une des précédentes photos, qu'il reste un jour sur les côtés de la lucarne ?

DSCF0868Et bien il faut le boucher et pour cela, Monsieur coupe sur mesure un morceau de panneau de fibre de bois spécifique. Il s'agit d'un procédé d'isolation thermique à l'aide de panneau homogène de laine de bois, constitué de fibres longues de bois résineux sélectionnés, minéralisées et enrobées de ciment gris.

DSCF0904.JPG

DSCF0905.JPG

Ensuite, il recouvre ce panneau d'un mortier de chaux et ciment.

DSCF0937.JPG

Il place alors des noquets en zinc pour assurer l'étanchéité du toit. 

DSCF0938.JPG

Il recouvre à nouveau de son mortier de chaux et ciment et crée ainsi ce qu'on appelle un solin qui viendra renforcer l'étanchéité. 

DSCF0977.JPG

Et voilà !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 10:23

Parmi les étapes intermédiaires dont je vous ai parlé précédemment, il y a celle des gouttières. D'abord Monsieur prépare le chantier. Pour ce qui est de derrière, il n'y avait rien, il a donc tout créé : il commence par fixer les crochets qu'il alignera au cordeau selon une pente déterminée par la position des crochets aux extrémités.

DSCF0747.JPG

Puis il fera appel à un professionnel de la couverture pour l'aider à assembler les différents éléments.

DSCF0764.JPG

Pourquoi demander de l'aide à un spécialiste sur cette opération ? A cause de ça :

DSCF0758.JPG

Ce fer à souder de couvreur est équipé d'une panne (embout) bien spécifique que Monsieur n'a pas et qui se vend mais ne s'adapte pas au matériel dont Monsieur dispose. Voilà donc ce professionnel au travail.

DSCF0756.JPG

Pendant que Monsieur l'observe (on ne sait jamais, ça vaut toujours le coup de prendre des leçons pour une fois prochaine !)  

DSCF0760.JPG

Ils fabriquent aussi le chéneau entre le toit en cours de restauration et le toit de la grange adjacente. Un chéneau est un conduit en pierre, en terre cuite, ou en métal (généralement en zinc) collectant les eaux pluviales à la base de la toiture, des combles ou entre deux versants, pour en permettre l'évacuation par les tuyaux de descente.

DSCF0761.JPG

Puis, peu à peu, Monsieur met les gouttières en place.  

DSCF0762.JPG

Vous avez sans doute constaté qu'auparavant, nous avions une gouttière qui passait juste devant l'entrée de la lucarne.

AMG 7919-2

Nous avons donc modifié celle-ci pour en créer deux avec chacune leur descente, laissant ainsi l'entrée libre.

DSCF0755-2.jpg

Et voila le résultat en façade.  

DSCF0759.JPG

Admirez ce travail de professionnel !  

DSCF0763.JPG

Pour l'arrière, je vous remets la première photo du dernier article car on y voyait déjà la gouttière !  

DSCF0808

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:06

Nous avons remis les tuiles sur le pan avant, passons au pan arrière. Cette fois-ci Monsieur a bénéficié d'une aide.

DSCF0808.JPG

Cette aide, tout comme moi, ne se sent pas de grimper sur le toit tout en tenant des tuiles mais il arrive à les lancer mieux que moi et plusieurs à la fois. Sauf que c'est long et fatigant. Heureusement, notre super voisin a bien voulu nous prêter encore une fois son tracteur et voilà ce que ça donne à la fin de la journée :

DSCF0810.JPG

Monsieur a profité de la présence de son aide et du tracteur pour monter un maximum de tuiles qu'il pourra ensuite prendre le temps de disposer tout seul. Et c'est parti !

DSCF0833.JPG

Un jour, Monsieur en voit enfin le bout !

DSCF0881.JPG

Bon, au passage, il y a juste eu un petit incident de tracteur avec une marche arrière un peu trop franche qui nous a coûté un pot de fleurs...

DSCF0882.JPG

Mais le problème a été immédiatement réparé par l'achat d'un pot identique. Que tout le monde se rassure, le géranium n'a pas été blessé et il se porte comme un charme !

Bon, c'est bien beau, tout ça, je vous montre le début des étapes, et vous avez l'impression que très rapidement, on arrive à la fin. Sauf qu'entre les deux, il y a des étapes à franchir, qui prennent du temps, qui sont fastidieuses et que je vais vous détailler petit à petit...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 10:51

Maintenant que les deux pans ont été découverts, que les chevrons ont été remplacés, que la toile, les liteaux et contre-liteaux ont été posés, passons à l'étape suivante : la pose des tuiles sur le pan de devant. D'abord, Monsieur commence par une bande d'ardoises clouées en bas du pan pour éviter que l'eau de pluie ne passe à travers les tuiles et abîme le bois (cette technique appelée "doublis" se fait habituellement avec d'autres tuiles mais il faut alors les couper car elles sont trop longues). Puis, il pose une première rangée de tuiles neuves qui sera bien rectiligne et qui aidera à l'évacuation des eaux de pluie vers la gouttière. 

DSCF0766.JPG

Une fois la rangée du bas complète, il attaque par les côtés pour pouvoir poser les tuiles de rive.

DSCF0768.JPG

Là encore, le voisin nous a bien rendu service puisqu'il nous a à nouveau prêté son tracteur, encore plus utile cette fois-ci.

DSCF0772

Sans lui, Monsieur est obligé de passer son temps à monter et descendre son échelle, sachant qu'à chaque fois il monte chargé de tuiles. Imaginez-le à la fin de la journée avec le nombre de tuiles portées et le nombre de barreaux d'échelle montés. Alors qu'avec ce tracteur, c'est plus simple car il suffit de remplir le godet de tuiles et de l'élever à hauteur du toit... Donc encore une fois, même dans l'obscurité, Monsieur travaille pour profiter au maximum du tracteur ! Et au petit jour, il y est de nouveau...

DSCF0774.JPG

Sauf que ce jour-là, je ne travaille pas et que la tâche m'est plus abordable, alors j'aide ! Autant il n'était pas question pour moi de grimper sur le toit par une échelle tout en portant des tuiles et de grimper par les contre-liteaux pour monter les tuiles au plus haut, autant je suis en mesure de remplir le godet du tracteur

DSCF0781.JPG

et de le conduire jusqu'au pied du toit pour amener les tuiles à bonne hauteur.

DSCF0780.JPG

Ensuite, je grimpe à l'échelle, passe dans le godet du tracteur et empile les tuiles sur le toit ou les lui envoie pour le haut(une par une et pas très droit, heureusement qu'il est habile pour rattraper !).

DSCF0777.JPG

Et pendant ce temps, Monsieur peut continuer à positionner les tuiles.

DSCF0775

Ce qui n'est pas si simple car étant donné que nous réutilisons de vieilles tuiles, elles ne sont pas toutes plates (et c'est d'ailleurs ce qui permettra de conserver le charme de cette toiture) et elles ne se superposent pas toujours les unes aux autres. Il faut parfois en essayer 5 ou 6 avant de trouver le bon assemblage. Sans compter celles qui sont tellement arrondies que le tenon (accroche situé sous la tuile) ne dépasse pas les angles qu'il faut donc recouper.

DSCF0779

Mais petit à petit, ça avance !

DSCF0782.JPG

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 10:03

Nous avons vu comment ça a commencé pour le pan arrière, passons maintenant au pan avant. Cette fois-ci, l'étape d'enlèvement des tuiles sera un peu plus rapide grâce à un voisin compatissant qui nous a prêté un tracteur avec un chargeur permettant de descendre les tuiles à réutiliser par plus grande quantité et donc beaucoup plus rapidement. Les tuiles à jeter, quant à elles, sont envoyées dans la benne de notre tracteur.

DSCF0625.JPG

DSCF0626.JPG

Mais comme nous n'avons pas le tracteur pour très longtemps, Monsieur en profite un maximum et travaille encore quand la nuit commence à tomber !

DSCF0628.JPG

Là, c'est pas encore tout à fait fini, mais presque et cette fois-ci, le pan sera entièrement découvert au bout de 2 jours ! On enlève ensuite les liteaux.

DSCF0636.JPG

On change les chevrons usés.

DSCF0684.JPG

Et on passe au dressage : il s'agit là d'aligner tous les chevrons plus ou moins sur un même plan, soit en positionnant des cales entre la panne (poutre horizontale) et le chevron, soit en ajoutant un renfort le long du chevron.

DSCF0693.JPG

Puis Monsieur retravaille le haut des murs.

DSCF0685.JPG

DSCF0686.JPG

Mais quand on voit le ciel bleu en arrière-plan, on ne peut pas s'imaginer que 10 minutes plus tard il y aurait un gros orage avec pluie, tonnerre et foudre. Alors il a fallu que nous affrontions les éléments pour clouer des sacs plastiques et protéger ce travail fraîchement terminé du ruissellement de pluie. Alors, pas de photos de cet instant particulier parce que nous étions en train de nous mouiller la couenne, la nuit tombait et que j'avoue que nous avions d'autres préoccupations sur le moment. Toujours est-il que nous avons protégé le chantier...

DSCF0688.JPG

Et que le mur a été épargné !

DSCF0690

Le travail peut reprendre normalement avec la pose de l'écran sous-toiture maintenu par les liteaux.

DSCF0700.JPG

Puis la pose des contre-liteaux, calés pour parfaire l'alignement.

DSCF0742.JPG

Encore une étape de franchie !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 14:57

Attendez-vous à ce que je vous parle pendant plusieurs articles de cette toiture de la maison d'en face, parce qu'il y a bien du travail à y faire, et cela prend du temps (surtout quand on le fait seul ou presque...). Voici donc, sur le pan avant, à quoi cela ressemblait au départ.

AMG_7919.JPG

Ensuite, souvenez-vous du pan arrière qui avait eu besoin d'une retouche en raison de trop gros trous.

DSCF6473.jpg

Et je ne vous parle pas des bords qui s'affaissent !

DSCF0568.JPG

Il est donc grand temps de faire quelque chose, pour que l'ensemble de la charpente ne se pourisse pas et pour préserver le bâtiment. Première étape : enlever les tuiles. Monsieur attaque par le pan arrière.

DSCF0572.JPG

DSCF0596.JPG

Là, je vous montre début de chantier et casi-fin de chantier, ça parait facile et rapide, mais il s'est écoulé 5 jours entre les deux photos... Il faut dire que Monsieur prend aussi le temps de trier les tuiles réutilisables et que cela prend donc un peu plus de temps qui si il avait tout balancé au rebut.

DSCF0597.JPG

Et puis, par endroit, ce n'est pas facile parce que les liteaux sous les tuiles sont tellement pourris qu'ils viennent avec et du coup Monsieur n'a pas de point d'appui facile pour remonter chercher les tuiles restantes...

DSCF0598.JPG

Une fois les tuiles toutes enlevées sur ce pan, il reste encore à se débarasser de tous les liteaux et des chevrons usés.

DSCF0601.JPG

Les chevrons ainsi enlevés seront remplacés tout de suite par d'autres, tout neufs.

DSCF0607

Au passage, remarquez le matériel utilisé par Monsieur, un véritable échafaudage de couvreur.

DSCF0606

Maintenant, Monsieur installe un écran sous-toiture, sorte de toile de protection contre la neige et le vent.

DSCF0611.JPG

Cet écran est fixé par des liteaux à la verticale sur lesquels viendront s'ajouter des contre-liteaux à l'horizontale.

DSCF0614.JPG

DSCF0615.JPG

Pour l'instant, Monsieur fait un premier passage de contre-liteaux environ tous les 20 cm.

DSCF0617.JPG

Mais ensuite il en rajoutera dans chaque intervalle.

DSCF0743.JPG

Et on obtient alors ce que je vous avais défié de reconnaître lors de la devinette.

DSCF0750

Voilà déjà une bonne étape de franchie, mais c'est loin d'être terminé !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Habitants des Cagouillères
  • Le blog de Habitants des Cagouillères
  • : Nous nous lançons dans une aventure de restauration d'une ferme de 1850 et de réhabilitation de son jardin.
  • Contact

Recherche

Pages