Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 10:31

Nous allons enfin pénétrer dans la maison d'habitation actuelle pour y faire quelques modifications. Cette partie se compose d'une pièce principale en façade qui donne sur deux autres pièces vers l'arrière de la maison.

DSCF5773.JPG

La pièce principale deviendra notre salon. La pièce au fond à gauche sera un local technique (avec le compteur électrique, le système de chauffage par le sol...), buanderie et atelier pour que je puisse bricoler à loisir. La pièce au fond à droite sera la chambre d'amis.

C'est donc sur cette pièce que tous nos efforts vont maintenant se concentrer afin de lui rendre un aspect, comment dire ?... plus sympathique !

chambre-amis 7935

Lorsque nous avons acheté la maison, cette pièce servait déjà de chambre. On y trouvait une magnifique tapisserie remplie d'humidité (et du coup plus facile à enlever...) et un lino de toute beauté. La première étape consistait donc à enlever le rêvetement mural pour laisser respirer les murs et se débarrasser de l'humidité. Les plinthes servaient de nid pour les fourmis tellement elles étaient ramollies par l'humidité !

Sous la tapisserie, nous découvrons un enduit peint dans les tons verts.DSCF6742-2.jpg

Il faut reconnaître qu'il y avait de la recherche dans cette peinture. Les différents verts, ainsi que la frise supérieure en grappes de raisin sans doute peinte à la main vu que ça ne doit pas être tout jeune. C'était très raffiné pour une ferme !

Mais nous ne nous arrêtons pas là pour autant et nous décidons d'explorer une couche plus loin pour voir ce qui s'y cache...

DSCF6548

Et c'est avec bonheur que nous découvrons ce que nous espérions : un magnifique mur en pierres. Bon, en même temps, avec des murs de 50 cm d'épaisseur, il fallait un peu s'y attendre, mais tant qu'on n'a pas vu, on ne peut rien affirmer !

Reste plus qu'à tout attaquer !

Au départ, on tapote au marteau pour faire tomber cette couche indésirable. A certains endroits, c'est tellement humide que ça toimbe sans résister, mais ce n'est pas le cas partout. Plus on monte, et plus il faut y passer de temps. Du temps et de l'énergie. Alors Monsieur l'Habitant des Cagouillères ne se laisse pas démonter, ni une ni deux, le voilà qui attaque carrément au marteau piqueur !

Alors là, que de poussière, certes, mais que de temps gagné !!!DSCF6739

Au passage, le lino peu à peu déchiré, est retiré pour laisser aussi le sol respirer. En dessous se cache une magnifique tomette, maheureusement en partie recouverte de cette espèce de colle qui a un jour servi à maintenir le lino. Nous verrons donc le sol plus tard. L'important pour le moment, c'est que cette pièce respire à nouveau.

Une fois les pierres réapparues, il reste à gratter les joints pour enlever tout ce qui part tout seul et pouvoir refaire des joints tout propres (ça, ce sera pour bien plus tard, par contre...)

DSCF6740

C'est là que j'entre en scène, même si une fois de plus c'est Monsieur sur la photo. J'utilise un petit marteau et une petite spatule et je gratouille, c'est dans mes cordes !

Pendant ce temps, Monsieur tente d'enlever les couches de peinture sur les poutres. Après une tentative avec un décapant chimique qui n'a absolument rien donné, il tente la méthode thermique (avec un chalumeau) qui s'avère plus concluante. Il s'occupe aussi de poncer les pierres de taille de chaque encadrement de porte et fenêtre.

DSCF6826

 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 11:09

Outre l'entretien des extérieurs, il y a quelques petites réparations urgentes à faire tout de suite (c'est d'ailleurs pour ça qu'on les appelle des réparations 'urgentes'...). En l'occurrence, il s'agira de boucher un trou sur la toiture de l'un des bâtiments avant que cela ne pourrisse toute la charpente.DSCF6473.jpg

Sauf qu'il pensait juste avoir 2 ou 3 tuiles à manier et qu'au fur et à mesure, il a dû refaire des liteaux car ils avaient eu le temps de prendre l'eau et qu'ils se cassaient ou plutôt s'effritaient...

 

Au bout d'un plus long moment que celui prévu au départ, le trou est bouché !

DSCF6476

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Habitants des Cagouillères
  • Le blog de Habitants des Cagouillères
  • : Nous nous lançons dans une aventure de restauration d'une ferme de 1850 et de réhabilitation de son jardin.
  • Contact

Recherche

Pages