Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 18:56

Et voilà, nous allumons notre premier feu dans notre nouvelle cheminée...

DSCF1029.JPG

Et quand on dit "dans" la cheminée, c'est vraiment "dans" puisque le petit bois est positionné à l'intérieur.

DSCF1031.JPG

Et l'avantage de ce système, c'est que même avec le feu dedans, on peut voir les flammes dessus !

DSCF1049.JPG

Et on dirait que Monsieur a déjà trouvé sa position préférée...  

DSCF1043.JPG

Encore un petit réglage pour éviter que la trappe reste bloquée quand elle est chaude (problème de dilatation) et le tour est joué !  

DSCF1106.JPG

Alors c'est quoi cette cheminée ? Et bien il s'agit d'un produit 100% français du nom de Polyflam. Avec cette cheminée, on peut à la fois faire un feu ouvert pour le plaisir des flammes et du crépitement, faire un feu fermé, comme dans un poêle, pour assurer la chaleur, combiner un feu dedans et un feu dessus pour avoir et la chaleur et le plaisir, et on peut aussi cuisiner si on veut (faire mijoter des plats sur la plaque par exemple...). Pour la partie technique, voilà le principe de fonctionnement :

dessin-technik-Polyflam-920-px

Il existe des modèles équipés de système de distribution pour chauffer d'autres pièces. Ce n'est pas le cas pour le modèle que nous avons choisi car nous n'en avions pas besoin. Ensuite, reste à installer l'habillage que l'on veut pour conserver le charme de la cheminée de départ ! Vous avez vu la nôtre, en voici quelques autres exemples :

sans-titre2

sans-titre.png

Certains creusent même pour enterrer le système et conservent ainsi une cheminée ouverte au niveau du sol.

images1.jpg

Cela fait maintenant un mois que nous avons mis en service notre nouveau foyer et pour le moment, nous en sommes très satisfaits !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 09:45

Précédemment, vous avez pu suivre l'installation d'un drôle d'engin dans la cheminée du salon. Et voici maintenant le détail de la phase d'habillage. Il faut d'abord commencer par entourer la bête de laine de roche.

DSCF0936.JPG

Ensuite, pour le parement, nous allons recycler des pierres qui viennent des Cagouillères.

DSCF0940.JPG

DSCF0942.JPG

Et des briques qui viennent aussi de chez nous puisqu'il s'agit de celles obtenues suite au démontage du conduit de la cheminée dans le grenier.

DSCF9667

Ces pierres et briques vont aller faire un petit tour chez le tailleur de pierres.

DSCF0939.JPG

Et c'est parti pour la pose des pierres qui serviront de coffrage à cet ensemble. 

DSCF0943.JPG

Monsieur fabrique une protection de fortune pour protéger le moteur lors du coulage du mortier de chaux à l'intérieur de ce coffrage. 

DSCF0947.JPG

Ce fameux moteur servira à pulser l'air chaud dans le salon. 

DSCF0948.JPG

Et maintenant Monsieur comble donc le coffrage avec son mortier de chaux.

DSCF0951.JPG

Puis il commence à présenter les briques pour savoir précisemment comment les installer.

DSCF0952.JPG

Les briques sont installées.

DSCF0956

Reste à faire les joints.

DSCF0957.JPG

Pour le côté, vous remarquerez que la brique est en porte-à-faux. Il a donc fallu la soutenir le temps que le mortier sèche.

DSCF0958.JPG

Une plaque de cheminée achetée sur un site internet de vente d'objets d'occasion bien connu et voilà le travail.

DSCF0970.JPG

Explication du principe de fonctionnement lors du prochain article...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 10:51

Lors d'un précédent article, je vous ai demandé de deviner ce que cette photo représentait.

DSCF1041 - Copie

Et vous avez bien évidemment tout de suite vu qu'il s'agissait... d'un feu. Mais ce que vous n'avez peut-être pas bien suivi, c'est pourquoi cette devinette autour d'un feu ? Et bien, pour la bonne et simple raison que ce feu n'est pas n'importe quel feu ! Il s'agit du premier feu dans notre cheminée nouvellement restaurée... Ah, je suis sûre que là, ça vous interpelle et que vous avez hâte d'en savoir plus. Alors c'est parti, laissez-moi vous raconter l'histoire du feu aux Cagouillères !

Nous voulions conserver la cheminée pour avoir un chauffage d'appoint en cas de panne d'électricité mais aussi parce qu'un feu, c'est bien agréable. Dans l'état actuel des choses, la cheminée peu profonde mais plutôt haute n'était pas utilisable car elle fumait. Nous nous sommes demandés si nous allions la réhausser et garder un foyer ouvert (ce qui implique que quand on se couche et que le feu est toujours allumé, il faut laisser la trappe ouverte et le froid rentre dès le feu éteint) ou faire installer un insert (ce qui permet de conserver la chaleur mais n'a pas le charme d'un foyer ouvert et ne s'accorde pas avec le style ancien que nous souhaitons donner à notre maison). Et bien nous avons finalement trouvé de quoi satisfaire toutes nos demandes sans les inconvénients des deux systèmes cités... En voici le détail de l'installation avec, tout d'abord, la préparation du chantier :

DSCF0907.JPG

Vient ensuite le déchargement de la bête.

DSCF0908.JPG

L'arrivée au salon.

DSCF0909.JPG

Puis la présentation pour définir la position finale.

DSCF0910.JPG

Et c'est parti pour le démontage du fond de la cheminée.

DSCF0912.JPG

Voilà une belle saignée qui va permettre d'installer le conduit.

DSCF0914.JPG

Reste à y projeter un enduit qui permettra de bien caler le conduit.

DSCF0917.JPG

Remarquez au passage le jeu de tuyaux qui amènent l'air frais pour faire fonctionner cet engin.

DSCF0919.JPG

Voici la bête grande ouverte et vue du dessus.

DSCF0920.JPG

Nos fameux tuyaux.

DSCF0921.JPG

Qui ressortent en partie à l'extérieur de la maison.

DSCF0931.JPG

On allume un feu test pour s'assurer que la bête est positionnée à la bonne hauteur et que le feu ne fume pas dans la pièce.

DSCF0924.JPG

Puis un installe un isolant dans la saignée creusée pour le conduit.

DSCF0927.JPG

Et on installe le conduit.

DSCF0929.JPG

On rebouche autour du conduit.

DSCF0933.JPG

Et on installe la trappe.

DSCF0935.JPG

Pour le reste, il faudra attendre le prochain article...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 08:53

Encore quelques améliorations dans cette salle de bain !

DSCF0965.JPG

Monsieur mesure. Mais qu'est-ce qui se prépare ?

DSCF0967.JPG

Monsieur perce. Une petite idée ?

Mais bien sûr, il est en train de poser une étagère dans la douche !

DSCF0969.JPG

Mais ce n'est pas la seule nouveauté dans cette salle de bain. Nous avons reçu et donc installé notre radiateur sèche-serviette.

DSCF1112.JPG

Ce modèle que nous avons choisi est équipé d'un montant seulement sur l'un des côtés. Cela permet d'enfiler les serviettes plus facilement que lorsqu'il faut les glisser par le dessus. Par ailleurs, il est pivotant et cache en dessous la partie radiateur qui est un soufflant de 1000 W.

DSCF1113.JPG

Pour ce qui est de la teinte de ce radiateur sèche-serviette, nous avons choisi nous-mêmes parmi un choix de 50 coloris.

Je crois que cette fois-ci, la salle de bain est fin prête à accueillir les amis. Dommage pour vous que la chambre d'amis ne soit pas disponible !!!

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:45

Allez, encore une fois, cette devinette sera des plus facile... De quoi s'agit-il ?

DSCF1041---Copie.JPG

A vous de jouer !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Devinettes
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 09:27

Il reste un élément de cette toiture dont je ne vous ai pas encore parlé, il s'agit du faitage.

DSCF0811.JPG

La couverture du deuxième pan a pris un peu plus de temps que celle du premier parce qu'au fur et à mesure, il fallait positionner les tuiles de faitage tant que celui-ci était accessible !

DSCF0812

Un mélange chaux ciment permet de maintenir les tuiles de faitage et de recouvrir l'interstice entre deux tuiles.

DSCF0832.JPG

DSCF0872.JPG

Et voilà le résultat sur le pan arrière.

DSCF0902.JPG

Le fait d'avoir utilisé des tuiles de récupération permet de garder un aspect ancien avec des effets de vague bien que la charpente en dessous soit droite.

DSCF0903.JPG

Et voilà le résultat sur le pan avant.

DSCF0976.JPG

Avec une magnifique petite lucarne.

DSCF0977-copie-1.JPG

 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 14:49

Lors de l'article précédent, concernant la lucarne, je vous annonçais que je reparlerais de la fabrication des éléments en zinc. Et bien nous y voilà ! Je vais vous montrer étape par étape la fabrication de la noue. Il faut d'abord prendre une feuille de zinc aux bonnes dimensions. Il faut ensuite tracer des repères pour les différents pliages de façon à ce que ceux-ci soient équivalent tout au long de la feuille. 

DSCF0836.JPG

Ensuite, on tape délicatement mais fermement avec un maillet pour faire plier le long de la régle. 

DSCF0837.JPG

DSCF0838.JPG

    Une fois le pli entamé, on l'accentue en tapant dans l'autre sens. 

DSCF0841.JPG

Le bord plié devient d'abord perpendiculaire au reste de la feuille et il faut ensuite l'amener à se replier sur le reste de la feuille . 

DSCF0842

On continue donc à taper.

DSCF0843

Une petite cale en bois est utilisée pour donner une certaine épaisseur au rebord. 

DSCF0846.JPG

DSCF0848.JPG

On recommence de l'autre côté de la feuille de zinc.

DSCF0850

DSCF0855

DSCF0860-copie-1.JPG

Une fois les bords formés, reste ensuite à plier la feuille de zinc en son centre. Pour cela, Monsieur appuie en s'aidant de sa régle.

DSCF0861

Puis il tapote encore.

DSCF0863.JPG

Appuie à nouveau.

DSCF0865.JPG

DSCF0866.JPG

Et voilà, le tour est joué.

DSCF0867.JPG

Et c'est donc cela que vous avez pu voir pour assurer l'étanchéité à la jonction des deux toits lors de l'article précédent.

DSCF0869

 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 18:36

Passons à la suite de la rénovation de la toiture du bâtiment d'en face : la lucarne.

AMG_7919-2.jpg

Cette lucarne permettant d'accéder au grenier, lucarne dite de type pendante ou encore meunière, posera quelques difficultés à Monsieur qui n'est pas du tout couvreur de métier, je le rappelle... Il va d'abord falloir faire la charpente de ce petit morceau de toiture. Il va plusieurs fois faire et défaire afin d'obtenir le résultat voulu.

DSCF0689.JPG

Une fois ce toit latté, il faut travailler sur la jonction entre la toiture de la lucarne et celle du reste de la maison. 

DSCF0868

Pour cela, il fabrique des noues en zinc dont je vous montrerai les différentes étapes de fabrication au cours d'un prochain article.

DSCF0869.JPG

Il recouvre ensuite de tuiles qui sont coupées au fur et à mesure. Cela permettra à l'eau de pluie de tomber dans cette rigole de zinc.

DSCF0870

De l'autre côté, la noue est fixée à un contre-liteau à l'aide d'une petite patte de zinc qui évite de percer la noue. 

DSCF0871.JPG

Il faut ensuite couvrir les deux pans et installer les tuiles de faitage au sommet.

DSCF0901

Avez-vous remarqué, sur une des précédentes photos, qu'il reste un jour sur les côtés de la lucarne ?

DSCF0868Et bien il faut le boucher et pour cela, Monsieur coupe sur mesure un morceau de panneau de fibre de bois spécifique. Il s'agit d'un procédé d'isolation thermique à l'aide de panneau homogène de laine de bois, constitué de fibres longues de bois résineux sélectionnés, minéralisées et enrobées de ciment gris.

DSCF0904.JPG

DSCF0905.JPG

Ensuite, il recouvre ce panneau d'un mortier de chaux et ciment.

DSCF0937.JPG

Il place alors des noquets en zinc pour assurer l'étanchéité du toit. 

DSCF0938.JPG

Il recouvre à nouveau de son mortier de chaux et ciment et crée ainsi ce qu'on appelle un solin qui viendra renforcer l'étanchéité. 

DSCF0977.JPG

Et voilà !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 10:23

Parmi les étapes intermédiaires dont je vous ai parlé précédemment, il y a celle des gouttières. D'abord Monsieur prépare le chantier. Pour ce qui est de derrière, il n'y avait rien, il a donc tout créé : il commence par fixer les crochets qu'il alignera au cordeau selon une pente déterminée par la position des crochets aux extrémités.

DSCF0747.JPG

Puis il fera appel à un professionnel de la couverture pour l'aider à assembler les différents éléments.

DSCF0764.JPG

Pourquoi demander de l'aide à un spécialiste sur cette opération ? A cause de ça :

DSCF0758.JPG

Ce fer à souder de couvreur est équipé d'une panne (embout) bien spécifique que Monsieur n'a pas et qui se vend mais ne s'adapte pas au matériel dont Monsieur dispose. Voilà donc ce professionnel au travail.

DSCF0756.JPG

Pendant que Monsieur l'observe (on ne sait jamais, ça vaut toujours le coup de prendre des leçons pour une fois prochaine !)  

DSCF0760.JPG

Ils fabriquent aussi le chéneau entre le toit en cours de restauration et le toit de la grange adjacente. Un chéneau est un conduit en pierre, en terre cuite, ou en métal (généralement en zinc) collectant les eaux pluviales à la base de la toiture, des combles ou entre deux versants, pour en permettre l'évacuation par les tuyaux de descente.

DSCF0761.JPG

Puis, peu à peu, Monsieur met les gouttières en place.  

DSCF0762.JPG

Vous avez sans doute constaté qu'auparavant, nous avions une gouttière qui passait juste devant l'entrée de la lucarne.

AMG 7919-2

Nous avons donc modifié celle-ci pour en créer deux avec chacune leur descente, laissant ainsi l'entrée libre.

DSCF0755-2.jpg

Et voila le résultat en façade.  

DSCF0759.JPG

Admirez ce travail de professionnel !  

DSCF0763.JPG

Pour l'arrière, je vous remets la première photo du dernier article car on y voyait déjà la gouttière !  

DSCF0808

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:06

Nous avons remis les tuiles sur le pan avant, passons au pan arrière. Cette fois-ci Monsieur a bénéficié d'une aide.

DSCF0808.JPG

Cette aide, tout comme moi, ne se sent pas de grimper sur le toit tout en tenant des tuiles mais il arrive à les lancer mieux que moi et plusieurs à la fois. Sauf que c'est long et fatigant. Heureusement, notre super voisin a bien voulu nous prêter encore une fois son tracteur et voilà ce que ça donne à la fin de la journée :

DSCF0810.JPG

Monsieur a profité de la présence de son aide et du tracteur pour monter un maximum de tuiles qu'il pourra ensuite prendre le temps de disposer tout seul. Et c'est parti !

DSCF0833.JPG

Un jour, Monsieur en voit enfin le bout !

DSCF0881.JPG

Bon, au passage, il y a juste eu un petit incident de tracteur avec une marche arrière un peu trop franche qui nous a coûté un pot de fleurs...

DSCF0882.JPG

Mais le problème a été immédiatement réparé par l'achat d'un pot identique. Que tout le monde se rassure, le géranium n'a pas été blessé et il se porte comme un charme !

Bon, c'est bien beau, tout ça, je vous montre le début des étapes, et vous avez l'impression que très rapidement, on arrive à la fin. Sauf qu'entre les deux, il y a des étapes à franchir, qui prennent du temps, qui sont fastidieuses et que je vais vous détailler petit à petit...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Habitants des Cagouillères
  • Le blog de Habitants des Cagouillères
  • : Nous nous lançons dans une aventure de restauration d'une ferme de 1850 et de réhabilitation de son jardin.
  • Contact

Recherche

Pages