Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 09:25

Dans notre projet de rénovation, il est prévu que nous utilisions l'étable attenante à la maison principale pour y installer notre future cuisine et salle à manger.

DSC00047-3

C'est donc parti pour la séance de nettoyage et déblayage désormais habituelle...

Le fond de l'étable en question était séparé en plusieurs petits box avec chacun leur encombrement.

DSCF6240

DSCF6238

DSCF6239

Ce qui était à jeter est parti rapidement à la déchetterie. Ce qui était à conserver a été stocké dans d'autres parties de la propriété. Le bois a été en grande partie brûlé et pour le reste, déplacé. Les sarments et le petit bois ont été déplacés.

Mais il n'y avait pas que le fond de l'étable qui regorgeait de tels trésors... l'avant aussi !

DSCF6241

DSCF6242

Il a fallu tout vider car je vous rappelle qu'au dessus de cette pièce se trouve le grenier que Monsieur a vidé de son foin...

DSCF6613

Une fois la future cuisine vidée, les séparations ont donc pu être enlevées et Monsieur a pu faire tomber son foin. Et voilà à quoi notre future cuisine ressemble à ce jour.

DSCF7113

DSCF6643

Je vous le concède, il faut encore un peu d'imagination pour y voir une cuisine, mais nous, nous la voyons déjà ! Et personne ne pourra nier que, bien que nous ne soyons pas au bout des travaux, ça avance quand même petit à petit...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 09:15

Aujourd'hui, le principe de la devinette sera un peu différent des deux fois précédentes. Il ne vous faudra pas reconnaître de quoi il s'agit, mais plutôt deviner à quoi cela peut bien servir...

Je vous présente l'objet en question :

DSCF7012

Nous avons suspendu une bouteille en plastique au pied de l'arbre, et nous en avons même suspendu au pied de chaque arbre de la haie entre le futur potager et la prairie des ânes, ainsi qu'à chaque arbre du verger.

DSCF7011

Auriez-vous une idée de la raison pour laquelle nous avons fait cela ??? Etrange n'est-ce pas ?

Bien sûr, un de mes chers lecteurs (phonalys, pour ne pas le citer), amoureux de la nature et dont vous trouverez le site en lien, saura tout de suite de quoi il s'agit puisque c'est lui qui nous a soumis cette astuce.

Soyez imaginatifs, j'attends vos propositions !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Devinettes
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 08:51

Après avoir découvert le potager, nous avons donc continué l'exploration de cette pièce qui sera le futur salon. Je vous rappelle à quoi il ressemblait lorsque nous en sommes devenus propriétaires.

futur-salon 7934

Plusieurs coups de marteau-piqueur et grattage de joint plus tard, voici désormais à quoi il ressemble :

DSCF7082.JPG

DSCF7079.JPG

Certes, ce n'est pas fini car vous vous doutez bien que nous n'allons pas laisser l'évier dans notre futur salon, mais ce sera tout pour cette année car nous allons devoir réintégrer cette unique pièce disposant d'un chauffage lors de notre prochain séjour.

Nous avons découvert que la hotte de la cheminée était constituée de quelques pierres de taille mais surtout de briquettes, tout comme le fond et le sol du foyer, d'ailleurs.

DSCF7077.JPG

Momentanément, nous continuerons à utiliser la cuisinière à bois plutôt que la cheminée car cela chauffe plus et plus vite et que nous n'aurons pas les déperditions de chaleur par le conduit de cheminée en notre absence. Par ailleurs, un feu dans la cuisinière à bois tient largement toute la nuit, ce qui ne serait pas le cas dans la cheminée. Plus tard, nous serons normalement équipés d'un chauffage par le sol et la cheminée nous servira alors pour le plaisir de regarder les flammes vaciller et entendre les bûches crépiter. En revanche, nous avons déjà pu constater que le foyer est haut, mais très peu profond. Il y a donc de grandes chances pour qu'elle fume. Nous envisageons de la surélever, mais tout ça, ce sera pour plus tard. En attendant, c'est une belle resserre à bois. Nous utilisions jusqu'à présent un ancien coffre rapidement remis à propre, mais nous allons gagner de la place grâce à ce nouveau lieu de stockage...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 10:31

Je vous rappelle une fois encore que nous en étions à nous demander ce qui pouvait bien justifier la verrue sous la fenêtre de la pièce à vivre.

DSCF5770-2

La première hypothèse émise a été celle de la pierre d'évier. Depuis peu, nous comptons une nouvelle lectrice parmi les fidèles, lectrice qui n'est autre qu'une ancienne habitante des Cagouillères et qui représente donc une source d'informations précieuse. A propos de la pierre d'évier, voici ce qu'elle nous apprend : " la pierre à évier était à l'emplacement actuel de l'évier, celui-ci a été installé dans les années 1960 au moment où est arrivée l'adduction d'eau, avant on utilisait uniquement l'eau de la citerne qui arrivait à la pompe ; l'écoulement de la pierre à évier se faisait comme actuellement ".
Nous cherchons donc une autre hypothèse. Eleonor du Carloy, dont vous trouverez d'ailleurs l'excellent blog dans mes liens, a suggéré qu'il pourrait s'agir d'un potager.

potager 4

Exemple de potager

 

Le potager, qui tient son nom du mot "potage", soupe que l’on préparait presque tous les jours dans les foyers partout en France est l'ancêtre du fourneau. Il se généralise dans toutes les maisons à partir de 1650. Jusqu’à la dernière guerre, encore plusieurs foyers en France cuisinaient sur un feu ouvert et cuisaient dans un four à bois. Les potagers apportaient une aide supplémentaire à cette façon de cuisiner.

Il s'agissait généralement d'une plate-forme élevée en maçonnerie avec 2 ouvertures. Dans chaque ouverture se trouvait une grille en fonte sur laquelle on déposait des braises chaudes provenant du foyer principal.

grille de potager

Exemple de grille de potager en fonte

 

Les cendres des braises tombaient de la grille pour s'accumuler au creux de la plate-forme. On utilisait le potager pour y mijoter des plats longtemps et à basse température, ou pour garder au chaud des plats cuits au préalable sur le feu ouvert. Mijoter un plat sur un potager était beaucoup plus facile que cuire sur le feu ouvert. Et un plat préparé sur le potager libérait l’espace du foyer principal pour d’autres utilisations.

On trouve les potagers soit sous les fenêtres,potager

Exemple de potager sous une fenêtre

 

soit integré au mur, près de la cheminée, tel un placard avec une porte à deux battants en bois.

 

Cette grosse pierre percée de plusieurs carrés dotés de grilles était posée sur un petit muret de briques. Les braises de la cheminée tout à côté, étaient déposées dans ces petits trous, et la ménagère y posait sa marmite. En se consummant la braise se transformait en cendre et tombait sous la pierre.

 

Outre le fait de cuisiner plus confortablement, à bonne hauteur sans se casser le dos, le potager a permi de pouvoir faire cuire avec des chaleurs différentes et de varier les préparations. le potager a donc eu une influence majeure sur les préparations culinaires, en permettant de cuire séparément les aliments, on pouvait enfin cuire les légumes directement dans une casserole dans leur jus et faire réduire les sauces, préparer les roux et les coulis, et les viandes dans les poêles et ne pas leur faire subir la même cuisson. 

 Cuisinière mettant ses braises dans le potager

 

Et alors, au final, qu'avons-nous découvert chez nous ??? Et bien, nous avons découvert qu'Eleonor du Carloy avait raison, il s'agissait bel et bien d'un potager...

DSCF6922

Nous avons trouvé plein de cendres sur la pierre du dessous et nous voyons nettement l'emplacement des deux trous où se trouvaient les grilles.

DSCF6925.JPG

Cette hypothèse, qui n'en est plus une, nous est confirmée par l'ancienne habitante des Cagouillères : " Ceci se passait encore dans les années 1970, il s'agissait d'un réchaud constitué de deux creux d'environ 15/20 cm dans lesquels on mettait des braises venant de la cheminée !! Eh, oui !! la fenêtre servait de hotte ... "

J'aurais rêvé de conserver cette pièce historique, part de notre patrimoine culturel (même si un potager dans un salon aurait pu paraître insolite). Malheureusement, il était bien trop abîmé pour le permettre. Il manque une grosse partie de la structure d'origine et la pierre qui forme le potager est fendue en trois et elle cède dès que nous la touchons.

Mais au moins, nous avons pu découvrir une partie du passé de notre maison... C'est toujours ça !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Patrimoine
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 10:29

Je vous rappelle que nous en étions à nous demander ce qui pouvait bien justifier la verrue sous la fenêtre de la pièce à vivre.

DSCF5770-2

Plusieurs personnes pensaient qu'il pouvait s'agir d'une pierre d'évier. Copie_de_P2280076

Exemple de pierre d'évier

 

Souvent sa pierre, plate ou légèrement incurvée, servait de maintien à l'ouverture de la fenêtre. Elle était percée pour permettre l'écoulement de l'eau que l'on ramenenait au seau et que l'on utilisait avec beaucoup d'attention à l'aide d' une cassotte en métal ou en bois.

La cassotte est un récipient parfois appelé louche à eau. À la différence de cette dernière, la cassotte a un manche tubulaire de forme conique. Elle était utilisée par exemple pour se laver les mains avec de l'eau directement puisée dans un seau.

Exemple de cassottes en boisdu XVIIIe et en plastique du XXe sur un évier en pierre

 

Parfois, on pouvait deviner la présence d'une pierre d'évier en voyant un écoulement vers l'extérieur qui permettait de rejeter les eaux usées le plus loin possible du mur.

Exemple d'écoulement de pierre d'évier

 

Notre mur extérieur ayant été refait depuis l'époque des pierres d'évier, nous ne pouvions avoir la confirmation de cette hypothèse.

DSCF5745.JPG

Cependant, il est vrai que nous avions trouvé une grande pierre peu épaisse et légèrement creusée qui aurait pu appuyer cette explication.

Les travaux de dégagement des murs de cette pièce de vie sont donc le moment de vérité nous permettant de découvrir ce dont il s'agit...

Il va falloir continuer à "creuser" pour découvrir la vérité ! Y avait-il une pierre d'évier, ou autre chose ?

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Patrimoine
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:58

Nous continuons à travailler l'intérieur et nous attaquons cette fois-ci la pièce principale qui sera notre futur salon.

futur-salon 7934

Pour le moment, c'est la seule pièce qui dispose d'un moyen de chauffage grâce à une cuisinière à bois. Il était donc impératif que nous y travaillions cet été pour que tout soit remis en place pour l'arrivée du froid et que nous puissions à nouveau nous y réchauffer. Et c'est pour cela que nous avons donc décidé de ne pas nous attarder sur la pièce précédente.

Il faut quand même préciser que l'hiver dernier, à plusieurs reprises lors de notre arrivée le vendredi soir, il ne faisait que zéro degré dans la maison, alors il est tout à fait impensable de ne pas avoir le chauffage à nouveau en place pour les jours les plus frais...

L'opération reste toujours la même que pour la chambre d'amis : il s'agit de dégager les murs de leur revêtement pour découvrir les pierres et les laisser respirer à nouveau.

Nous commençons par vider les lieux et répartir notre vie dans les deux autres pièces.

DSCF6907DSCF6910

La chambre d'amis, maintenant habitable, devient momentanément notre chambre et l'autre pièce devient momentanément notre cuisine, salle à manger.

Ensuite, c'est parti pour dégager les murs !

DSCF6975DSCF6923

 

En dégageant, nous avons fait une découverte historique mais malheureusement dans un état de conservation tellement mauvais que nous n'avons pu le garder, à mon très grand regret.

Nous nous étions toujours demandé ce qui pouvait justifier la verrue située sous la fenêtre.

DSCF5770-2.jpg

Plusieurs hypothèses nous ont été soumises et nous les étudierons donc lors de prochains épisodes...  (bah, oui, vous pensez tout de même pas que je vais tout vous réveler d'une seule traite... Et le suspense, dans tout ça, vous en faites quoi, hein ?) 

 

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:05

Je vous parlais, les fois précédentes, de nos travaux concernant la pièce de droite. Passons maintenant à la pièce de gauche...DSCF5773

Nous n'avons pas tout fait dans cette pièce car je vous expliquerai plus tard qu'il y avait plus urgent sur la liste des 'choses à faire'.

Cette pièce était donc une chambre lors de notre achat.

futur-buanderie 7936

On retrouve le même style que dans la chambre d'à côté : magnifique tapisserie qui a tendance à se décoller de ci de là et  lino usé et taché par les années. La première étape consiste donc à redonner un coup de jeune à la déco. Pour trois murs sur les quatre de cette pièce, la tapisserie était posée sur une plaque de polystyrène, elle même collée sur un espèce d'enduit. Il faut donc enlever tout le polystyrène qui empêche encore une fois les murs de respirer.

DSCF6823DSCF6825

Nous décidons de ne pas faire apparaître les pierres des murs tout de suite parce que nous savons que nous ne serons pas en mesure de tout faire dans le temps que nous nous sommes impérativement fixé.

Par contre, nous enlevons le lino toujours pour la bonne respiration de la pièce et aussi pour voir ce qui se cache en-dessous. Cette fois-ci, il ne s'agit pas de tomettes anciennes, mais de carreaux rouge brique plus récents.

DSCF6838

Bien évidemment, ce ne serait pas rigolo si une bonne couche d'enduit-colle n'était restée accrochée aux carreaux et si il n'avait fallu passer des heures accroupis à tapoter le sol pour en décoller un maximum...

L'idée de préparer cette pièce en partie est d'y installer provisoirement un coin cuisine-salle à manger pour dégager la pièce principale. Mais le souci, c'est que l'électricité ne fonctionne plus dans cette pièce (pas plus que dans la chambre d'amis à ce moment-là, d'ailleurs). Comme il s'agira plus tard de la pièce dite "technique", Monsieur l'Habitant des Cagouillères décide de commencer à y installer le tableau électrique définitif. Mais pour le fixer au mur, il faut que le mur ait déjà son aspect quasi définitif...

Alors nous dégageons juste la surface nécessaire à ces travaux.

DSCF6869

 

Le reste sera pour plus tard.

Un trou dans le plafond pour le passage des câbles, des poteaux pour faire un cadre sur lequel il viendra fixer son installation.

DSCF6876

L'installation elle-même.

DSCF6877

Et le tour est joué ! Reste plus qu'à faire passer les câbles pour les interrupteurs et les ampoules dans cette pièce et celle d'à côté. Pour les interrupteurs, nous voulons cacher au mieux les câbles, ils seront donc dans les joints que nous ferons plus tard entre les pierres. Mais pour ça, il faut faire une saignée suffisamment profonde pour y glisser les câbles sans que cela ne se voit, et il faut suivre le mouvement des pierres... DSCF6880

Reste ensuite à mettre en place les ampoules au plafond. Pour ça, il faut bien évidemment percer le plafond... A la scie cloche ça aurait été pratique, mais Monsieur à des outils éparpillés aux quatre coins de la France pour le moment et donc il a dû faire avec les moyens du bord.

DSCF6871

Je vous rappelle que nous sommes juste en dessous de l'ancien grenier à grains. Et donc qu'est-ce qui se passe quand on perce ? Et bien il y a des grains et des grains qui vous tombent sur le coin du nez...

DSCF6872

Si, si, tout ça provient du tout petit trou d'ampoule !

Mais enfin, nous avons de l'électricité et nous pouvons désormais utiliser cette pièce !

DSCF6893

Pendant l'été, elle sera donc la cuisine et salle à manger en attendant de pouvoir subir d'autres travaux et de devenir un jour la pièce technique-buanderie-atelier...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 15:25

Je suis obligée d'arrêter un peu de vous présenter l'évolution des travaux pour vous faire part d'une nouvelle aventure qui vient de se produire aux Cagouillères. Figurez-vous qu'une cigogne qui    passait dans le coin n'a pas trouvé mieux que de nous laisser un petit quelque chose au passage, soit pour nous remercier de notre hospitalité, soit pour récompenser Monsieur de tout le travail    déjà accompli... 

On ne pouvait tout de même pas refuser de la main d'oeuvre supplémentaire, alors nous voilà donc avec une petite Cagouillette à la maison !

DSCF7168

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Présentation
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 11:12

Il existe tout un tas de recettes pour cuisiner les escargots, et tout particulièrement en Poitou-Charentes. Pour ceux qui, comme moi, pensaient que les escargots, c'est avec du beurre d'escargot ou rien, je vous fais part d'une recette que j'ai testée et peut-être que, comme moi, vous changerez d'avis...

Il s'agit de la recette des Cagouilles à la Charentaise.

cagouilles à la charentaise

Cette photo est celle du livre de recettes. Pour ma part, je les ai présentés décoquillés. Nous étions tellement impatients de les manger que nous n'avons pas pensé à les photographier...

Pour une entrée, pour 2 personnes, il vous faut :

     - 4 douzaines d'escargots

     - 100 g de chair à saucisse

     - 1 gousse d'ail

     - 2 grosses tomates

     - huile d'olive

     - persil

Faites revenir la chair à saucisse dans un peu d'huile d'olive. Remuez bien pour que la chair se détache bien. Ajoutez la gousse d'ail coupée en dés et les escargots que vous aurez préalablement préparés. Couvrez et laissez cuire environ 15 minutes. Ajoutez les tomates coupées en dés et laisser mijoter en remuant régulièrement. Pour ce qui est du temps de cuisson, il faut qu'il reste encore un peu du jus des tomates dans le fond. Saupoudrez de persil haché au moment de servir.

Vous m'en direz des nouvelles... Et si vous n'y arrivez pas, vous n'aurez qu'à venir les manger à la maison, mais attention, il faudra venir à la chasse aux cagouilles quelques jours avant de pouvoir les manger !

Alors bonne chasse à tous et régalez-vous !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans A table
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 11:08

Les murs sont maintenant mis à nu et les joints entre les pierres sont grattés. Le sol a repris une allure traditionnelle en découvrant fièrement ses tomettes. Reste le plafond ! Peint en blanc il y a sans doute bien des années, il est maintenant tout piqué.

DSCF6886

Nous décidons de le nettoyer avant de voir si il faudra le repeindre. De toute façon, vue la difficulté pour décaper les linteaux des portes et fenêtre, nous ne nous amuserons pas à décaper tout le plafond !

Monsieur commence donc par frotter avec de la lessive Saint Marc et une bonne dose d'huile de coude.

DSCF6882

Le pauvre, il s'en prend autant dans la figure que ça lui dégouline le long des bras... Ce n'est pas une opération très agréable, mais nous savions, en nous lançant dans cette aventure, qu'il n'y aurait pas que des moments agréables !

Une fois cette étape terminée, on se rend bien compte que ça a un peu nettoyé, mais le résultat n'est pas satisfaisant pour autant.

Mais Monsieur n'avait pas dit son dernier mot. Il est plein de ruse et d'astuces et n'abandonne pas aussi facilement ! Il utilise un pulvérisateur à désherbant trouvé dans le garage pour pulvériser de l'eau de javel diluée au plafond. On laisse agir quelques minutes et on rince le tout pour un effet tellement surprenant que j'avais du mal à y croire. Voyez par vous même la différence entre avant et après exactement au même endroit et sans trucage :

DSCF6886DSCF6887

Epatant, n'est ce pas ?!?

Voici donc les murs de cette pièce grattés, le sol de cette pièce découvert et le plafond de cette pièce ravivé... La pièce est donc prête à un emploi provisoire (et oui, il restera quand même du boulot à y faire pour le résultat que nous souhaitons obtenir, mais au moins, elle est habitable pour le moment !).

DSCF6888DSCF6890

Et d'ailleurs, c'est là que nous avons dormi cet été pour pouvoir attaquer l'autre pièce !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Habitants des Cagouillères
  • Le blog de Habitants des Cagouillères
  • : Nous nous lançons dans une aventure de restauration d'une ferme de 1850 et de réhabilitation de son jardin.
  • Contact

Recherche

Pages