Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 13:10

Nous avons récemment aperçu quelques petites bêtes aux Cagouillères, pour notre plus grand bonheur. Tout d'abord, ce petit être vert, caché sous la ferraille.

DSCF8380.JPG

Vous ne voyez pas bien ? Attendez qu'elle sorte de sa cachette.

DSCF8382.JPG

Joli spécimen, n'est-ce pas ?

Puis nous avons eu des bébés hirondelles.

DSCF8377.JPG

Ou encore cette jolie petite chauve-souris.

DSCF8498.JPG

Si si, je vous l'assure. Cette petite tache sombre sur la porte est bien une chauve-souris. Vous voulez des preuves ? D'accord, alors si on s'approchait un peu...

DSCF8491.JPG

DSCF8494.JPG

Vous me croyez maintenant !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les animaux
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:54

Vous connaissez tous ce jeu qui consiste à tourner autour des chaises pendant que la musique retentit. A chaque fois que la musique s'arrête il faut s'asseoir mais il y a toujours une chaise de moins que de personnes... Et bien, nous, nous jouons aux chaises musicales avec les objets.

D'abord, la cuisinère à bois qui était près de la cheminée dans le futur salon.

DSCF6907

Et bien, elle n'y est plus.

DSCF8420

Elle est restée un temps sur le perron.

DSCF8342

Puis dès qu'un homme fort est passé dans le coin pour aider Monsieur, elle a migré temporairement dans la future salle à manger.

DSCF8483.JPG

Ensuite, il y a eu le frigo. Trouvé dans le futur salon lors de notre achat.

DSCF5773.JPG

(on le distingue très légèrement tout à gauche, à côté du radiateur.)

Il est ensuite passé dans la future buanderie où nous avions installé notre cuisine l'été dernier (pas de photos à l'appui), pour revenir dans le futur salon quand nous avons commencé à décaisser la future buanderie (toujours pas de photos à l'appui). Ensuite, il est passé dans la salle d'eau actuelle qui sera la future entrée.

DSCF7824.JPG

Et le voilà désormais dans une des granges...

DSCF8476.JPG

Ensuite, il y a le chauffe-eau. Le fameux chauffe-eau instantané que nous avons installé il y a peu dans le futur salon.

DSCF7314.JPG

Et bien, il n'y est plus !

DSCF8392.JPG

Il a été enlevé pour pouvoir sabler correctement et il se retrouve maintenant dans l'actuelle salle d'eau, future entrée.

DSCF8398.JPG

 Ensuite, il y a la machine à laver qui fut un temps à côté de l'évier dans le futur salon (pas de photos à l'appui). Puis sous l'escalier dans la future entrée.

DSCF8417.JPG

 Je n'ai pas pensé à la photographier tant qu'elle était là, mais elle était bien sur cette planche. Et maintenant, elle est dans l'actuelle salle d'eau, future entrée.

DSCF8419

Décidemment, que de mouvement dans cette pièce ! D'autant que ce n'est pas fini : l'évier qui était dans le futur salon...

DSCF7299.JPG

Et bien devinez où il est maintenant... Et oui, dans la salle d'eau future entrée !

DSCF8418.JPG

Et donc, le grand perdant de ce jeu de chaises musicales est le lavabo qui était dans la salle d'eau, future entrée.

DSCF7825.JPG

Il a été élimé de la partie.

DSCF8394.JPG

Et il quitte le jeu la tête bassse.

DSCF8393.JPG

Nous nous sommes bien amusés, n'est-ce pas ?

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 12:17

Pendant que Monsieur sablait, ne croyez pas que je me  tournais les pouces. Vous vous souvenez de l'appentis de derrière qui hébergera la future cuisine d'été ? Vous savez, l'appentis dont la toiture devrait être rabaissée si un jour le couvreur commence le chantier... Et bien, il restait encore un peu de bois, sous cet appentis.

DSCF7455-2.jpg

Plus maintenant. Tout est vidé, rangé, et nettoyé.

DSCF8484.JPG

DSCF8485.JPG

Et quand je dis rangé, je ne mens pas...

DSCF8486.JPG

(Là, c'est la fin du rangement, il y a une autre pièce comme celle-ci pleine jusqu'à la porte...)

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Le nettoyage
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:52

Bon, le sablage est fini, c'est une chose, une très bonne chose, d'ailleurs. Mais maintenant, il faut nettoyer !

On commence par ramasser tout le sable au sol. Je me suis encore sentie transportée dans un autre monde. Au départ, je ne voulais pas en parler, pour pas que vous pensiez que j'ai vraiment une imagination débordante, mais comme mon frère, qui passait par là, m'a fait la même remarque, alors je peux le dire : on avait l'impression de faire le premier pas sur la lune.

DSCF8397-2.jpg

Mais en réalité, c'était pas si amusant que ça, parce que mêlés à des kilos et des kilos de sable, il fallait maintenant compter avec la poussière et les déchets provenant des surfaces sablées.

DSCF8402.JPG

Nous avons tout remis dans les sacs (plus d'autres sacs car comme je viens de le dire, il y avait plus à ramasser que le sable de départ) et nous avons stocké tout ceci. Monsieur s'en servira pour protéger les gaines électriques dans la tranchée qu'il aura creusé pour se rattacher au poteau dans les arbres et éliminer celui de la future terrasse, mais ça, c'est une toute autre histoire que je ne suis peut-être pas prête de vous raconter...

DSCF8401.JPG

Une fois tout le sable ramassé au sol, il fallait encore passer un bon coup d'aspirateur au plafond et sur les murs. Monsieur se charge des murs.

DSCF8433.JPG

Pendant que moi, je fais le plafond.

DSCF8445.JPG

Je dois avouer que cette mission, plutôt une corvée à mes yeux, ne me tentait pas du tout. Alors, avec beaucoup de mauvaise foi, j'ai essayé de prouver à Monsieur que ça ne servait à rien et qu'on ne voyait pas la différence. Mais je voyais bien qu'il y avait une grosse différence après mon passage.

DSCF8444.JPG

Alors j'ai fini par arrêter de ronchonner et m'acquitter de ma tâche en silence.

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Le nettoyage
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 08:47

Ca y est, c'est parti, toutes les conditions sont réunies pour commencer le sablage tant attendu. Nous avons la sableuse, Monsieur est équipé, nous avons le sable, bien évidemment, et le temps est sec. Alors n'attendons plus (nous avons déjà bien attendu), en route !

Sablant pour la première fois, Monsieur a voulu d'abord tester un peu toutes les matières qu'il allait rencontrer, histoire de se faire la main, de voir comment il lui faudrait régler le débit de sable et de voir à quelle distance il devrait se mettre des éléments sablés. Il a donc commencé par les ouvertures vers les deux pièces du fond où nous avons le linteau en chêne, les portes en bois plus tendre et les pierres de taille.

DSCF8372

Ensuite, plus méthodiquement, il s'attaque aux divers éléments de la pièce, à commencer par la cheminée.

DSCF8229DSCF8373

Pas besoin de vous dire qu'il s'agit des photos avant-après, on voit bien le travail effectué ! Voilà les pierres de cette belle cheminée qui ressemblent à nouveau à des pierres...

Puis c'est le tour des poutres et c'est là que ça se complique. Il a fallu y passer du temps (et du sable) parce qu'en dessous des couches de peinture marron, il y avait une espèce de graisse qui accroche.

DSCF8374.JPG

Et puis, il y avait aussi ces grosses poutres transversales qui représentent à elles seules une surface assez importante... DSCF8375.JPG

Et à nouveau retour vers les portes où on se rend bien compte que le linteau qui n'avait pas pu être décapé en grattant, en mettant du produit ou en chauffant, ne fait plus le malin. Il retrouve une seconde jeunesse et respire à nouveau.

DSCF8376.JPG

Même les ferrures y passent.

DSCF8429.JPG

Et enfin, au bout de 4 longs jours de travail acharné jusqu'à des heures tardives, Monsieur a enfin fini son sablage !

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:07

Et enfin, un jour, la sableuse est arrivée aux Cagouillères !

Il y a d'abord le compresseur, bien gros et bien puissant pour alimenter la sableuse, il fonctionne au gasoil.

DSCF8355.JPG

Puis le déhumidificateur qui sert à retirer l'humidité dans l'air (il est conseillé de sabler par temps sec, d'ailleurs). Si le sable n'est pas sec ou si de l'humidité pénètre dans la sableuse, le sable se colle et la projection en est rendue plus que laborieuse.

DSCF8357.JPG

Ensuite il y a sableuse à proprement parler.

DSCF8359.JPG

Cette jolie machine se charge en sable par le dessus.

DSCF8363.JPG

Et on n'utilise pas n'importe quel sable, c'est du sable spécifique pour le sablage, très fin et stocké à l'abri de l'humidité ou de la chaleur qui provoquerait de la condensation dans le sac et donc de l'humidité...

DSCF8360.JPG

Il existe deux tailles de sable, du 10 et du 20. Pour cause de rupture de stock de notre premier fournisseur, nous avons testé les deux...

Nous avons donc notre sableuse et notre sable.

DSCF8358.JPG

(Nous n'avons pas utilisé que ces sacs, je suis retournée en chercher d'abord 20 identiques à ceux-ci en 25 kilos, puis 8 sacs de 35 kilos et entre temps, nous avons essayé de recycler le sable déjà utilisé car nous étions à court de stock. C'est d'ailleurs pas terrible car ça fait plus de poussière qu'autre chose et c'est pas facile à sabler, mais bon, on fait ce qu'on peut.)

Monsieur charge la sableuse.

DSCF8365.JPGIl enfile son casque spécial sablage, sans lequel il n'est absolument pas envisageable de sabler.

DSCF8366.JPGAlors que je me prenais pour Harry Potter quelques jours auparavant, Monsieur, lui, se prend pour le Capitaine Némo équipé de son scaphandre et prêt à aller explorer 20 milles lieues sous les mers.

scapandrier01.jpgLe casque de Monsieur lui permet de se protéger des projections de sable qui rebondissent sur la surface sablée. Il est muni d'un petit rectangle vitré qui doit être changé très fréquemment car, à cause des rayures du sable, on ne voit rapidement plus rien à travers. Le casque permet aussi de respirer sans inhaler la poussière de silice du sable qui serait nocive. C'est pourquoi ce casque est relié à la sableuse par un tuyau qui l'alimente en air (air qui évite aussi la formation de condensation sous le casque et donc de buée sur la petite vitre). 

Voici donc Monsieur, muni de son casque et armé de son pistolet, qui commence son travail de sablage. et quelques secondes plus tard, l'air se remplit déjà de poussière de sable...

DSCF8367.JPG

 Ce que Monsieur pensait faire en une journée lui a finalement pris 4 jours et demi de travail intense et épuisant...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 15:01

Toujours pas de sableuse en vue... Etape suivante, on décaisse. C'est maintenant de la terre que Monsieur pioche. Il en remplit la brouette, que je vide dans la benne du tracteur pour aller la mettre dans le fond du jardin, dans un trou que nous bouchons petit à petit.

Monsieur a donc installé un système de rampes pour vider la brouette dans la benne du tracteur.

DSCF8340DSCF8342

Il n'y a plus qu'à grimper sur ces planches

DSCF8343.JPG

et vider au bout.

DSCF8341.JPG

Pour la photo, c'est Monsieur qui s'y colle mais en fait, cette partie là, c'était mon boulot. Sauf que comme nous avions déjà enlevé le carrelage, puis la tomette, puis la couche de sable, l'intérieur se trouvait donc plus bas qu'avant et donc plus bas que le seuil de porte. Et il a fallu aussi mettre des planches pour sortir de la maison. Chaque fois que je prenais mon élan pour passer ce seuil, je me sentais comme Harry Potter prenant son élan pour traverser le mur et attendre le quai 9 3/4 pour prendre son train et aller à l'école des sorciers...

harryhedwigplatform.jpg

Sauf qu'en guise de chariot à bagages, je poussais une brouette pleine de terre...

Nous avons aussi dû braver les éléments. Quand il s'est mis à pleuvoir, les planches sont devenues une vraie patinoire et il fallait avancer comme sur des oeufs. Mais peu à peu, le sol baissait et la fin de la mission approchait à grands pas... Jusqu'à ce que la direction du tracteur lache... Nous avons alors passé les trois dernières heures de notre journée de travail à aller vider les brouettes de la maison au fond du jardin...

parcours-brouette.jpg

Ce qui peut apparaître minime pour un jardin de taille normale devient un travail de Titan pour un jardin comme le nôtre... Mais nous y sommes finalement arrivés et le futur salon est maintenant prêt à recevoir les gaines techniques, le hérisson et tout ce qui s'en suit.

DSCF8344.JPGDSCF8345

DSCF8346DSCF8348.JPG

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 14:52

Bon, on a toujours pas eu la sableuse, alors, au point où on en est, autant continuer... La tomette était posée sur une couche de sable. C'est parti, on creuse pour enlever cette couche de sable...

DSCF8337.JPG

DSCF8338.JPG

Là, je n'ai que des photos vers la fin de l'étape et vous allez penser que ça aura encore été facile et rapide, mais pas tant que ça car il y avait de tout dans cette couche. Des vieux morceaux de tuiles, de tomettes, de procelaine, de grès, de verres et des cailloux petits ou gros. Et comme on récupère le sable, il a fallu trier et séparer les divers éléments... Quelle galère ! Mais cette troisième étape est terminée...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:14

Comme vous avez pu le voir quand nous avons enlevé le carrelage dans le futur salon, il y avait de la tomette en-dessous. Ceci dit, ce ne fut pas une surprise, car sous l'ancien placard, près de la porte d'entrée, on pouvait déjà voir les tomettes.

futur-salon-7938.JPG

DSCF8228.JPG

Nous voulions sabler les poutres tant qu'il y avait la tomette pour pouvoir évacuer le sable après l'opération plus facilement. Malheureusement, nous n'avons pas pu avoir la sableuse en temps voulu, alors, nous nous sommes lancés dans l'enlèvement de la tomette (ça ne vous rappelle pas quelque chose ???).

Donc la deuxième étape consiste à enlever cette couche de tomette... Malheureusement, peu de carreaux ont été récupérables, soit parce que les coups de masse sur la couche de carrelage au-dessus les a fragilisés, soit parce qu'ils étaient déjà fragilisés par des années d'enfermement sous une couche de carrelage qui les empêchaient de respirer.

DSCF8245.JPG

Là encore, opération assez facile et plutôt rapide, puisqu'à la fin de la journée, nous avions débarrassé toute la pièce de ses tomettes.

DSCF8246.JPGDSCF8247.JPG

DSCF8248.JPG

Comme c'est agréable de voir les travaux avancer rapidement...

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 08:54

Quand je parle de première étape, je ne tiens bien évidemment pas compte du fait que nous avions déjà travaillé sur les murs et découvert l'ancien potager sous la fenêtre...

Là, c'est le sol que nous attaquons. Je vous rappelle dans quel état se trouvait cette pièce avant l'été :

DSCF7237

Nous voulions sabler les poutres tant qu'il y avait le carrelage pour pouvoir évacuer le sable après l'opération beaucoup plus facilement. Malheureusement, nous n'avons pas pu avoir la sableuse en temps voulu, alors, nous nous sommes lancés dans la destruction du carrelage en premier.

DSCF8222DSCF8225

Monsieur pensait devoir utiliser le marteau-piqueur pour tout casser, mais il s'est avéré que de bons coups de masse bien placés ont finalement fait l'affaire.

DSCF8237.JPG

Monsieur cassant et moi pelletant dans la brouette pour que Monsieur la vide derrière la maison, à la mi-journée, nous avions déjà bien avancé.

DSCF8238.JPG

Nous approchions de la fin de cette première étape à grands pas.

DSCF8240.JPG

A la fin de la journée, de carrelage, il n'était plus question...

DSCF8243DSCF8244.JPG

Fin de journée, fin de mission. L'opération se sera finalement révélée plus facile que prévu et assez rapide.

Repost 0
Published by Habitants des Cagouillères - dans Les travaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Habitants des Cagouillères
  • Le blog de Habitants des Cagouillères
  • : Nous nous lançons dans une aventure de restauration d'une ferme de 1850 et de réhabilitation de son jardin.
  • Contact

Recherche

Pages